Aller au contenu principal

Week-end en Zélande - 9 et 10 janvier 2016

Dernière mise à jour :

Départ presque à l'heure de Delta pour la Zélande avec André, notre fidèle et habile chauffeur.  Premier arrêt à Yerseke, beaucoup d’oies, principalement des bernaches nonnettes.  Deux oies des neiges « forme bleue ». Un autour des palombes chassant les canards siffleurs, et houspillé par une corneille. Une buse, un faucon crécerelle. Départ pour le nord de Goes.  Une buse pattue juvénile probable. Deux tours du bloc à Wilheminadorp et contournement de Goes pour retrouver le site du bruant à calotte blanche ;  on finit par reporter au dimanche à cause de l’heure avancée. On s'arrête au Zandkreekdam : harles huppés un peu partout,  des chevaliers gambettes, huîtriers pies, grèbes huppés, foulques.  On part vers le lieu du pique-nique en passant par les Inlagen de Zierikzee.

Après-midi de samedi. On jette un coup d'œil sur Grevelingenmeer. Un jeune cygne, quelques tournes-pierres, beaucoup de grèbes huppés, mouettes rieuses,... Du côté des prairies, bernaches cravants et nonnettes. Robert H. nous trouve une bernache du pacifique mais lui seul à l'occasion de la voir suite à un envol. Retour au bus et on part vers Zonnemaire dans l'espoir de trouver des cygnes sauvages et de Bewick. Malheureusement, les températures trop douces sont loin d'être favorables. Aucun cygne en vue. Par contre, les oies des moissons sont au rendez-vous et dans un fossé un Martin-pêcheur file sous les yeux de quelques uns.  

Arrêt aux slikken van Bommenede : tadorne de Belon, pluvier doré, vanneau huppé, foulque, grèbe castagneux, bernache cravant....sont en nombre. 

On termine la journée au Brouwersdam : quelques phoques gris et veau-marin, des plongeons catmarins en mer, des bécasseaux violets qui courent sur la digue.  Harles et grèbes huppés et quelques grèbes esclavons au large. On cherche le guillemot à miroir et l' harelde boréale mais sans succès, le jour tombe et le ciel est de plus en plus couvert. Il est plus que temps de rejoindre l'hôtel.  

 

Dimanche matin, c'est la course pour certains dont le réveil n'a pas sonné mais tout le monde est dans l'autobus en temps voulu. Nous n'avons que quelques kilomètres à faire pour rejoindre le site pour observer le bruant à calotte blanche présent ici depuis bientôt deux mois. On y est avant 9h00. Un seul autre ornitho est déjà présent, le vent est fort et glacial, le soleil monte au dessus de l'horizon et le bruant n'est pas encore de sortie. La marée est basse par contre, et de nombreux oiseaux se nourrissent dans les vasières découvertes.  

 

Alors que le groupe s'étire un petit peu le long de la digue, un pipit spioncelle se montre mais n'attire pas beaucoup d'attention. Deux ornithologues, arrivés après nous, repèrent le bruant le long de la barrière.  Ils nous appellent et nous nous rapprochons le plus possible. Les longues-vues sont vite installées et l'oiseau en ligne de mire. Il bouge une première fois et puis une deuxième. Et puis descend dans la végétation. On ne reste que quelques minutes encore, mais il est temps de repartir même si un bruant des roseaux retient quelques-uns d'entre nous pour une belle observation.  

 

On part pour le Veerse Meer…A l'abri du vent grâce au bus, on observe le ballet aérien des pluviers dorés et argentés, vanneaux huppés, bécasseaux dans la douce lumière du soleil d'hiver. Encore beaucoup de bernaches cravants. Des grands gravelots, quelques bécasseaux maubèches, des avocettes élégantes....  

 

Arrêt aux Inlagen de Zierikzee, spatules blanches, chevalier arlequin, cygnes tuberculés, aigrettes gazettes, cygnes noirs, grèbes à cou noir.  Peu de vols par contre malgré que nous soyons à l'heure, soit deux heures avant la marée haute, recommandée par Damien et par ses « marraines à oiseaux ». (les « suzes » pour ceux qui ne les auraient pas reconnues).

 

On part manger à Scharendijk. Et par la suite, Ludo retrouve la bernache du pacifique que tout le monde pourra observer aujourd'hui. On repasse aussi au Brouwersdam.  Encore des plongeons phoques, harles et grébes,  deux sternes caugek, un guillemot de troïl. Rencontre avec des ornithologues néerlandais et échange de bons tuyaux.  

On remonte dans l'autobus et partons vers le nord à la recherche d'une possible bernache à cou roux.  Malheureusement, le bus ne peut prendre la route prévue. Arrêt au Scheelphoek à Stellendam où le soleil qui commence à descendre colore les roseaux d'or. Quelques canards pilets, souchets, fuligules milouins et morillons, garrots a œil d'or, ne plongeant pas pour une fois.  Une grive litorne sur un arbre. Il est temps de rentrer mais on essaye d'atteindre la bernache à cou roux via une autre route.  On ne la trouvera finalement pas, mais bien d'immenses groupes de bernaches nonnettes et cravants, de canards siffleurs. Voilà, le soleil est couché, le bus reprend la route vers Bruxelles, Ce fut encore un beau week-end. 

Partager sur :Email

Soutenez Natagora

Vous aimez la nature ? Aidez-la !

Participez avec Natagora à la préservation de l’environnement en Wallonie et à Bruxelles. Apportez votre voix à la nature en devenant membre de Natagora et soutenez activement nos actions en rejoignant notre groupe de volontaires.
 

JE DEVIENS MEMBREJE VOUS REJOINS

Faire un don

Vos dons rendent possibles toutes les actions de notre groupe de volontaires en faveur de la biodiversité. Déductibilité fiscale à partir de 40 € de dons par an.

JE FAIS UN DON